Avec Nike Vote Forward, la marque au swoosh a donné l'opportunité à 12 designers de créer leur propre concept de Air Max avec à la clé une production en 2018 pour celui qui obtiendra le plus de votes. L'occasion pour nous de rencontrer Clément Balavoine, seul français présent dans ce programme.

Le jeune designer français résidant à Amsterdam a choisi de travailler avec une approche minimaliste qui caractérise son style au quotidien en se réappropriant les Air Max 90 et 97 à travers un seul modèle.

Bonjour Clément, comment en es tu venu à te retrouver parmi les 12 RevolutionAIRS ?
Hey, content d'échanger quelques mots avec vous!

À vrai dire, Nike suivait mon travail depuis quelques mois, et en Janvier j'ai reçu une invitation pour imaginer le futur de la Air Max. Je ne vais pas vous cacher que j'étais très heureux et honoré de collaborer avec Nike, car j'ai toujours eu ce rêve depuis tout petit.

Peux tu nous en dire plus sur le déroulement du processus de création à Portland ?
Nous nous sommes tous retrouvés ( Les 12 "RevolutionAIRS ) au Nike World Campus à Portland pour deux jours; nous avons tout d'abord marché à travers l'histoire de Nike, l'évolution de leurs technologies etc. Nous avons eu aussi accès au bâtiment très secret "DNA" qui comporte toutes les archives des produits Nike, ce qui était parfait pour puiser quelques idées de matériaux avant de finaliser le design avec les équipes Nike lors de la session finale.

Deux jours intenses, mais qui m'ont permis de voir de plus près le processus de design que Nike utilise et comment ils construisent les futures innovations.

Le modèle que tu as imaginé est le plus sobre de tout le programme, c'est une approche qui est propre à ton travail ou bien l'as-tu appliquée uniquement sur ce projet ?
Oui c'est propre à moi, j'évolue dans un style plutôt minimaliste depuis quelques années, j'aime les choses sobres et simples, je ne voulais pas en faire trop. Mon but était aussi de créer une paire de chaussure que tout le monde peut porter, tous les jours.

J'évolue dans un style plutôt minimaliste depuis quelques années, j'aime les choses sobres et simples.Clément Balavoine, RevolutionAIR

Ce choix reflète donc ta personnalité, toutefois n'as-tu pas été tenté de produire quelque chose pensé dans le but d'obtenir le plus de votes possibles ? Car Il est parfois difficile de se projeter quand les coloris ne sont pas eye-catchy. Par exemple, en images je préfère le concept de Sean, mais si j'avais les 2 modèles en main, il est fort probable que je préfère le tien !
Haha, c'est gentil, merci. Pour être honnête je ne porte que du noir et blanc en sneakers, la plupart de mon entourage aussi, je voulais vraiment suivre mes goûts et rester au plus proche de mon inspiration. Si vous regardez mon travail de photographie, je pense que 90% d'entres elles sont en noir et blanc. Je trouve ça élégant et contrairement à la couleur, cela n'influence pas les lignes et les proportions; c'est visuellement plus calme. Je pense que Pierre Soulages serait d'accord (rires).

Que signifient les coordonnées présentes sur la bulle d'air ?
Il s'agit en fait d'un petit clin d'oeil, un hommage caché à Tinker Hatfield le créateur de la toute première Air Max 1. Il s'était inspiré du Centre Georges Pompidou pour faire "ressortir la technologie à l'extérieur, la rendre visible". J'ai donc décidé d'inscrire les coordonnées géographiques de "Beaubourg" sur l'airbag.
Hormis la Air Max, y a t'il d'autres modèles qui t'ont marqué chez Nike de par leur design, et pourquoi ?
J'ai toujours été impressioné par le design de la Presto, les lignes sont tellement bien pensées. De plus, le concept de créer un upper comme une chaussette vient de ce même design, créé il y à 17 ans!
Si tu devais voter pour un autre concept que le tien parmi les 12 designs, lequel choisirais-tu ?
À vrai dire ce matin, j'ai voté pour Artemy Lebedev. J'aime beaucoup sa vision très conceptuelle, même si je je ne porte pas ce genre de sneakers, c'est du bon travail!

Votez pour votre modèle préféré