A quelques jours du Air Max Day qui aura lieu le 26 mars, Nike revient sur l'évolution de la célèbre bulle d'air en images.

En 1987, le designer Tinker Hatfield décide de rendre visible la bulle d'air sur la Nike Air Max 1 s'inspirant de l'architecture du Centre Pompidou qu'il a découvert après un séjour à Paris. Mais l'histoire de la bulle d'air a commencé bien avant Hatfield, avec David Forland, le directeur des innovations 'Cushioning' qui a rejoint l'équipe Nike en 1985. Il a notamment conçu des prototypes encapsulées Air-Sole à la main.

Le designer a tout d'abord placé les coutures sur les côtés du coussin d'air, avant de finalement opter pour des coutures sur les parties inférieures et supérieures.

"Cette découverte nous a permis de ne pas avoir toute couture le long de la paroi latérale de l'unité, offrant ainsi une vue dégagée de l'unité", se souvient Forland."

Cette illustration met en évidence la place de plus en plus importante qu'a pris le coussin d'air au fil des années. Uniquement présent au niveau du talon de 1987 à 1993, le coussin d'air se voit ensuite dupliqué à l'avant sur la Air Max 95. Deux ans plus tard, la Air Max 97 repose sur un coussin d'air qui fait toute la longueur de sa semelle.

"Nous voulions injecter plus d'air à la semelle afin d'offrir une forte sensation d'amorti sous le pied", a déclaré Forland.

L'évolution de la bulle d'air visible Nike en images

Pour en savoir plus sur la création de la Nike Air Max 1, retrouvez l'interview de son concepteur Tinker Hatfield ci-dessous (sous-titres en français).

https://www.youtube.com/watch?v=sHioI9yYH3Q