Nike Air Max BW

La Nike Air Max BW a été désignée par le grand Tinker Hatfield et est apparue pour la première fois en 1991. Également connue sous le nom de Nike Air Max Classic, la runner utilise la même unité Air-Sole que la Air Max 90, introduite une année plus tôt, mais avec une bulle d’air plus visible sous le talon qui lui a valu le surnom de « Big Window ».

La silhouette a fait ses débuts dans le célèbre coloris Persian Violet et s’est autant imposée sur les pistes d’athlétisme que chez les stars du Rap et du R&B de l’époque.

Upcoming releases

Latest News

Nike Air Force 1
Nike Air Force 1

Fort de l’indéniable succès de ses prédécesseurs, la Nike Air Max 90 et la Nike Air Max 180, ce nouveau volet de la gamme Air Max a fait ses débuts sur le marché de la sneaker en 1991. Imaginée par l’incontournable Tinker Hatfield, le godfather de cette saga emblématique, cette silhouette running est connue sous différentes appellations, telles que Nike Air Max BW, Nike Air Max IV ou encore Nike Air Classic BW.

L’abréviation BW, quant à elle, signifie “Big Window” et fait référence à l’imposante bulle d’air que l’on peut apprécier sous le talon. Il s’agit d’ailleurs d’une version plus visible de l’unité Air-Sole que l’on retrouve sur la Nike Air Max 90. La runner a également fait ses débuts dans le cadre de la série International, au même titre que la Nike Air Pegasus, la Nike Air Max Light et la Nike Air Flow. Cette collection athlétique était facilement reconnaissable grâce à son insigne proéminent et les pièces vintage sont toujours considérées comme des graals pour les collectionneurs du monde entier.

Bien qu’elle ait été déclinée dans une multitude de coloris au fil des années, le coloris OG “Persian Violet” occupe toujours une place unique dans le vaste panthéon des Air Max. Celui-ci a d’ailleurs été réédité à de nombreuses reprises et a également connu quelques variations comme la version BW Gen II de 2010 et l’hybride 97/BW de 2018.

Du côté de la conception, la sneaker affiche une base en mesh, un col en néoprène, ainsi que des superpositions en cuir et des empiècements en TPU. On distingue ensuite un Nike Air sur la languette, le logo International sur les insoles, de même qu’un Air Max sur les talons. Une semelle en phylon, pourvue d’une imposante unité Air-Sole, couronne l’ensemble. L’équipementier américain introduira aussi plusieurs itérations Ultra réputées pour leur grande respirabilité et leur incroyable légèreté, une flopée d’éditions Premium et quelques versions Denim et Knit Jacquard.

Lors de sa sortie, la Nike Air Max BW s’est rapidement convertie en un modèle incontournable pour tous les coureurs de fond. Elle a également connu un succès retentissant dans les rues, spécialement aux États-Unis et en Europe au Royaume-Uni, puisqu’on la voyait régulièrement aux pieds des stars du Rap et du R&B de l’époque. Parmi ses ambassadeurs les plus récents, on pourrait citer par exemple le pionnier du Grime, Skepta, qui a conçu un magnifique composite 97/BW au look asymétrique en 2018.

De la Nike Air Max BW Persian Violet qui fera son grand retour en 2021 pour son 30ème anniversaire à la collaboration très recherchée de l’artiste graffiti Stash de 2003, en passant par la déclinaison patriotique Olympic USA de 2016, la Nike Air Max Classic BW est sans aucun doute une silhouette culte dans le coeur des sneakerheads et le catalogue rétro de la marque au swoosh.

https://www.youtube.com/watch?v=AeZ3A49ybiQ