Air Jordan 7

Imaginée par Tinker Hatfield et sortie en 1992, la Air Jordan 7 est sans doute le modèle de la ligne Air Jordan qui a accompagné Michael Jordan au cours de la saison la plus aboutie de sa carrière. Il a notamment remporté le titre NBA, plusieurs récompenses individuelles mais aussi une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Barcelone.

Pour la Jordan 7, Hatfield s’est inspiré de l’art tribal africain, ce qui lui confère un design très audacieux.
La silhouette marque aussi l’abandon de l’unité Air Sole visible, ainsi que l’absence totale de branding Nike.
En marge de ses coloris OG devenus cultes, la AJ7 a fait l’objet de plusieurs modèles rétros tout aussi populaires. Même si elle est décriée, la Air Jordan 7 restera à tout jamais une icône incontournable de la carrière du GOAT, à la fois sur et en dehors des parquets.

Acheter Maintenant
Air Jordan 7

Upcoming releases

Latest News

New Balance Made in USA

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan Collection Eté 2017

Cet été, Jordan Brand a prévu de sortir de nombreuses silhouettes dont des Air Jordan 11 Low, Air Jordan 7, Air Jordan 13 Low, Air Jordan 1 High Decon […]

27/05/22

431

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Une Doernbecher x Air Jordan 7 en approche

Une Air Jordan 7 x Doernbecher serait prévue pour sortir cet hiver. Il n'y a pas encore de photos de cette édition spéciale mais comme pour tous les modèles […]

27/05/22

60

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan Releases 2016 Preview

Un scan du catalogue des prochaines sorties Air Jordan a été filtré sur la toile. On retrouve notamment la Air Jordan 7 "Tinker Alternate", version alternative de […]

01/04/16

72

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

La Air Jordan 7 « Olympic » de retour à l’automne 2016

Jordan Brand a prévu de rééditer la Air Jordan 7 Olympic à l’automne 2016. Portée par Michael Jordan lors des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, la silhouette présente […]

27/05/22

292

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan Retro Hiver 2015 Preview

Jordan Brand a prévu de sortir quatre Air Jordan Retro cet hiver dont deux Air Jordan 1, une Air Jordan 11 et une Air Jordan 7. La collection se […]

10/01/15

116

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan 7 Marvin the Martian – images officielles

Les photos officielles des Air Jordan 7 Marvin the Martian ont été dévoilées. Ce coloris inédit issu de la collection Air Jordan "23rd Anniversary" est inspiré de […]

27/05/22

127

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan 7 Bordeaux – release infos

La populaire Air Jordan 7 "Bordeaux" va faire son retour cet été à l'occasion des 23 ans du modèle! Apparu pour la première fois en 1992, ce […]

07/11/15

236

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Voir

Sneakers

Air Jordan 7 « Marvin The Martian » Preview

Il semble que Jordan Brand ait bien prévu de sortir une Air Jordan 7 "Marvin The Martian". Celle-ci est inspirée du martien Marvin des Looney Tunes, elle présente […]

06/07/15

111

New Balance Made in USA

La Air Jordan 7, un tournant au sein de la ligne dédiée à Michael Jordan

En juin 1992, la réputation de Michael Jordan n’est plus à faire. Il vient de remporter son premier titre NBA et a déjà été couronné MVP de la saison à trois reprises. Il s’apprête alors à jouer les finales NBA face aux Portland Trail Blazers de Clyde Drexler.

Dès le 1er match, le GOAT annonce la couleur. Il score 39 points dont 35 en première mi-temps et les Bulls remportent la partie 122-89. Le moment du match qui lui a donné le surnom “Shrug Game” est la réaction de MJ après son 6ème trois points. Il se tourne alors vers Magic Johnson et hausse les épaules comme s’il s’excusait que tout rentre.

Chicago remporte finalement la série en 6 matchs et MJ son second titre NBA. La saison est ainsi marquée par la Air Jordan 7 qu’il porte jusqu’au terme de cette épopée. Un modèle sous-estimé qui reste malgré tout une pièce marquante de la carrière de Jordan.

Un modèle sous-estimé

L’illustre Tinker Hatfield se voit de nouveau confier la conception de la Air Jordan 7. Il faut savoir que malgré le succès des modèles imaginés précédemment par le designer, Nike a longuement hésité avant de la commercialiser. En effet, Hatfield a choisi de prendre des risques en termes de design. C’est la légèreté du modèle ayant séduit Michael Jordan qui a définitivement fini de convaincre la marque. Au moment de présenter ses idées à MJ, ce dernier fait d’ailleurs savoir à Hatfield qu’il souhaite un modèle « jeune et intéressant, tout en restant sophistiqué ». Notons également que la AJ7 est la première silhouette de la ligne Air Jordan a ne présenter aucune mention de Nike.

Même si la Air Jordan 7 a mis du temps à se faire accepter, les Jeux Olympiques de Barcelone ont permis à la silhouette de conquérir le cœur des plus sceptiques. Couronnant l’une des plus belles années de sa carrière, Jordan y remporte une médaille d’or au sein de la Dream Team avec la Air Jordan 7 « Olympic » aux pieds.

Un design audacieux

Pour la Jordan 7, Tinker Hatfield s’inspire de l’art tribal africain. L’idée lui vient dans une boutique de Portland alors qu’il tombe sur un poster faisant la promotion d’une émission de radio sur le thème de la musique afropop. Au départ réticent, le propriétaire du magasin décide finalement de lui vendre le poster pour 15$. Mais cela uniquement lorsque Hatfield lui dit qu’il travaille sur la ligne Air Jordan.

En termes de technologie, le designer s’inspire de l’un des modèles qu’il a imaginé pour Nike, la Air Huarache. Il reprend ainsi le chausson en néoprène afin de conférer au GOAT une sensation de légèreté, tout en épousant la forme du pied. Cette volonté de légèreté se traduit aussi pour la première fois par l’absence d’unité Air Sole visible. D’ailleurs, cette dernière ne fera son retour qu’avec la Air Jordan 16, plusieurs années plus tard.

Pour ce qui est du design, Hatfield puise son inspiration dans les motifs des œuvres d’art tribal africain. Elle présente notamment des formes géométriques et des couleurs vives. Le branding est marqué par le Jumpman sur le col de la cheville et la outsole, et par l’inscription Air Jordan sur la languette. Par ailleurs, le numéro 23 est disposé sur le talon. Ni le swoosh, ni le branding Nike Air ne sont présents. Cela traduit une volonté de laisser la ligne Air Jordan se suffire à elle-même. L’esthétique minimaliste de la paire, afin d’augmenter les performances, se compense ainsi largement par les couleurs et les motifs.

L’année de sa sortie, la Jordan 7 est déclinée dans cinq coloris OG : la « Bordeaux », la « Hare », la « Charcoal » (désormais surnommée « Raptors »), la « Cardinal » et la « Olympic ».

La dimension marketing

Dans la lignée des modèles précédents, la Air Jordan 7 fait l’objet d’une campagne marketing de poids. Cette fois, Nike et son agence de publicité Weiden + Kennedy délaissent le personnage de Mars Blackmon pour faire place à Bugs Bunny. La campagne Hare Jordan met ainsi en scène le célèbre lapin des Looney Tunes aux côtés du GOAT lors d’un match de basket.

Ce partenariat se poursuivra avec la Air Jordan 8 et aboutira au film Space Jam en 1996. D’ailleurs, la première publicité se termine par le commentaire de Bugs Bunny : « Cela pourrait être le début d’une belle amitié ». Telle une annonce à la suite de leur aventure commune.

Les coloris OG populaires

Parmi les coloris OG les plus populaires, on retrouve notamment la Air Jordan 7 « Bordeaux ». Cette dernière fait l’objet d’un culte pendant des décennies. En effet, MJ ne l’a portée qu’à deux reprises. Lors du All-Star Game de 1992 et dans le clip du morceau Jam de Michael Jackson au sein duquel il fait une apparition. Le modèle fait l’objet de deux rééditions en 2011 et en 2015.

On se doit aussi de mentionner la Air Jordan 7 « Olympic ». Portée par MJ lors des JO de Barcelone en 1992, elle arbore les couleurs de la Dream Team et s’accompagne d’accents dorés. Le numéro 23 sur le talon est remplacé par le numéro 9 de Jordan avec son équipe nationale. Pour l’anecdote, au cours de la remise des médailles, MJ ne souhaitait pas s’afficher avec le logo Reebok sur son maillot. Il l’a donc délibérément caché à l’aide d’un drapeau américain pour éviter toutes représailles.

Les modèles rétros et les collaborations

En ce qui concerne les modèles rétros, on peut citer la Air Jordan 7 « French Blue ». Elle sort en 2002 alors que Jordan joue pour les Washington Wizards après sa seconde retraite. Ou encore les coloris « Flint » et « Citrus » de 2006, « DMP Magic » de 2009, « Golden Moments » de 2012 (au sein d’un pack comprenant aussi une Jordan 6), ou « Cigar » et « Champagne » de 2015.

L’une des AJ7 les plus convoitées est la « Miro Olympic » de 2008. Celle-ci s’inspire de la sculpture Dona i Ocell de Joan Miro. Elle se trouve d’ailleurs dans la ville natale de ce dernier, Barcelone.

En 2012, on a aussi eu le droit aux deux éditions « J2K » avec leur design sous forme de patchwork. La Air Jordan 7 « Nothing But Net » de 2015, quant à elle, s’inspire de la tenue que portait MJ lors des JO de Barcelone en 1992. Alors que Bugs Bunny portait la « Hare », la Air Jordan 7 « Marvin The Martian » de 2015 est ainsi dédiée à un autre personnage des Looney Tunes.

Au rayon collaborations, on retrouve la Air Jordan 7 « Doernbecher » de 2016. Mais surtout la collaboration avec la marque néerlandaise Patta en 2019 à travers le modèle « Icicle ». Plus récemment, en 2021, une édition en partenariat avec le PSG voit le jour.

Les sorties Air Jordan 7 à venir

Chaque année, de nouveaux coloris de la AJ7 font surface. Mais la silhouette fait également l’objet de rééditions de ses modèles OG ou rétros selon les saisons.
Retrouvez toutes les sorties Air Jordan 7 à venir sur notre page Release Dates.