Il y a 4 semaines

1854

Le fondateur du « legal fake » Supreme Italia condamné à 8 ans de prison

Nouvelle victoire pour Supreme dans sa guerre contre le « legal fake ». Son plus fameux copieur a été condamné par la justice.

Comme le rapportent diverses publications, Supreme Italia, le fameux copieur du box logo qui avait profité de ses absences de copyright pour vendre des contrefaçons là où il pouvait – en Europe et jusqu’en Chine -, a été condamné par la justice. Le fondateur Michele Di Pierro et son fils Marcello ont respectivement écopé de 8 et 3 années de prison, ainsi que d’une amende de 8,7 millions d’euros.

La sentence a été prononcée depuis Londres, où est domiciliée la société International Firm Ltd, qui contrôle Supreme Italia, Supreme Spain et autres marques satellites commercialisant le fake Supreme. Le juge Martin Beddoe a considéré que le duo « avait détourné toutes les facettes de l’identité de Supreme et l’a plagiée« , fustigeant sa « malhonnêteté« . Bien qu’il n’était pas présent à l’audience, Michele Di Pierro a qualifié le procès « d’agression très grave et injustifiée« , et parlé « d’allégations absurdes, infondées et diffamatoires« …

Cette première condamnation est une nouvelle victoire pour Supreme dans sa lutte de longue date contre le legal fake, qui avait déjà pris une tournure favorable en décembre dernier avec l’obtention de son enregistrement auprès de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle.

Publié le 06.07.21

Upcoming releases

LSDLS Release App

Télécharger l'application Sneakers Alert pour être informé des nouveautés en temps réel !

Nike Summer Sales