Depuis plus de 10 ans, Jason Petrie est en charge du design des Lebron. Avec l'arrivée de la Nike Lebron 16 et le passage du king chez les Lakers, on a pu poser quelques questions au designer en présence du King himself.

Tu travailles sur les Lebron depuis la Lebron 7, laquelle est ta préférée et pourquoi ?
C'est une question facile ! La Lebron 7 est ma préférée, pour beaucoup de raisons mais principalement car c'était un peu la naissance de notre collaboration et si ce modèle n'avait pas été ce qu'il fut, je ne sais pas si je serais là aujourd'hui. Lebron parle de confiance et je pense que travailler sur ce modèle avec lui a instauré une relation de confiance entre nous. Donc pour moi, même sans parler du design, l'histoire, l’émotion et le frisson de créer cette paire sera toujours spéciale. Et le fait que Lebron l'adore la rend encore plus incroyable pour moi.

Dans un ou deux ans peut être qu’il ressentira le besoin d’avoir quelque chose de plus souple ou un modèle avec un meilleur maintien.Jason Petrie, à propos de Lebron

La Lebron 15 a introduit le battleknit, un flyknit spécialement crée pour Lebron James. Peux tu nous expliquer quelle est la plus grosse innovation sur la Lebron 16 et quel fut le plus gros défi dans la création de ce 16ème modèle ?
Nous avons récrée un autre flyknit spécialement pour Lebron. On a complètement réimaginé le battleknit pour lui en se basant sur une nouvelle technologie que notre Knit Team a concocté et c’est le Battleknit 2.0 qui utilise de nouvelles machines, un nouveau concept sur une nouvelle structure pour le knit et c’est comme cela qu’on obtient des performances. Donc c’était un défi en soi de se dire, aura t’on rien que les machine pour produire ça. On peut faire un sample mais il va nous en falloir beaucoup. Finaliser ça a nécessité beaucoup d’échanges avec le Knit team. Fabriquer ce modèle a été extrêmement difficile mais ces gars sont vraiment des magiciens. A travers leurs efforts et leurs créativité on a pu affiner notre concept jusqu’à ce que vous voyez aujourd’hui car ça a commencé avec quelque chose de complètement différent et c’était un gros challenge.

On a complètement réimaginé le battleknit pour lui.
Jason Petrie

Lebron vieillit. C'est quelque chose que vous prenez bien sûr en compte dans le processus de création avec l'une de vos phrase clés "protect me from myself", mais cela prend il une part plus importante au fil du temps ?
Pour Lebron nous créons avec 3 concepts clés: protège moi de moi-même, maintiens moi pour que je puisse voler et fait moi léger. On essaye de toujours prendre en considération ces points. Je pense qu’en vieillissant certains points sont plus importants. Mais pour nous tout vient de Lebron. Si il demande plus d’air, si il demande plus de rembourrage ou si il demande plus de maintien nous essayons juste d’intégrer ça. Là il voulait plus d’air car cela le fait sentir plus jeune. Donc nous nous concentrons là dessus. Ensuite faire en sorte que tout autour soit flexible, léger, proche de son pied, avec un bon maintien. Mais pas surdimensionné. Pas de pièces inutiles, pas trop haut, pas trop contraignant car c’est ce qu’il souhaite en ce moment. Dans un ou deux ans peut être qu’il ressentira le besoin d’avoir quelque chose de plus souple ou un modèle avec un meilleur maintien de la cheville. Mais au jour d’aujourd’hui il nous dit ce qu’il ressent et ce qu’il veut mieux que n’importe qui d’autres. On est sur la bonne voie.
Tinker Hatfield a déclaré qu'il n'aimait pas travailler avec Lebron James, pas à cause de lui mais de son entourage qui apporte son opinions lors du design. Tu travailles avec lui depuis 10 ans cela ne semble donc pas un problème, comment as tu gérer le processus de création avec lui en premier lui ?
Ca n’a jamais été un problème pour moi. J’aime cet échange et je pense que l’on peut arriver à un meilleur résultat de cette manière. Nous avons beaucoup de gens intelligents chez Nike et si tu écoutes ces personnes tu peux finir avec un meilleur produit. Quelqu’un comme Maverick a travaillé chez Nike et était un interne quand je suis arrivé. J’ai eu beaucoup d’affinités quand je suis arrivé comme avec Denzel le designer qui m’a présenté donc c’était comme si je les connaissais déjà quand j’ai commencé. C’est une super équipe, ils ont d’excellentes idées. J’aime presque autant travailler avec ce groupe qu’avec Lebron car on est tous sur la même longueur d’onde. Nous voulons le meilleur pour Lebron, Nike et la culture. Nous nous réunissons et on discute autour de nos idées. Je ne l’ai jamais vu comme un inconvénient. Je pense justement que c’est un avantage pour la marque d’avoir cette team qui gravite autour.
Comment vois-tu la marque Lebron James évoluer dans le futur ? Prévoyez vous de lancer de plus en plus de rééditions et de continuer à sortir un modèle chaque saison même lorsque le King aura pris sa retraite comme on a pu le voir avec Jordan Brand ?
J’espère bien ! Il est train de mettre en place la légende d’être le meilleur à avoir jamais jouer. Ca se discute bien sûr.Tu peux bien sûr ne pas être d’accord. Nous avons crée beaucoup de PE et il a aussi fait des choses incroyables sur des coloris jamais sortis. Donc c’est assez facile de se pencher sur ce futur. Mais je pense aussi qu’il peut générer. Il fait parti d’une nouvelle génération d’athlètes donc je pense que résoudre ses problèmes et quelque chose que nous pouvons continuer et ces chaussures peuvent avoir un vrai impact dans le basket. J’espère qu’elles le seront car c’est notre but. Je pense qu’il a l’opportunité de faire quelque chose comme sa propre marque de chaussure et grâce à sa voix, son influence et sa volonté de parler cela peut devenir quelque chose de bien plus grand que ce que l’on a jamais vu. C’est en tout cas là où j’espère aller.

Photos et propos recueillis par @Pete_apc