La marque aux 3 bandes annonce le lancement de 100,000 paires d'adidas à impression 3D avant la fin de l’année 2018!

Ce type de semelle 3D est déjà utilisé sur certains modèles comme la très prisée adidas FutureCraft 4D, la adidas Y-3 FutureCraft 4D, la adidas AlphaBounce 4D, et prochainement la adidas I-5923 (Iniki).

L'impression 3D s'effectue à l'aide de la technologie Digital Light Synthesis mise au point par l'entreprise Carbon, basée à la Silicon Valley. Le processus de fabrication s'articule autour de l'oxygène, la projection numérique de lumière et les résines liquides programmables.

La marque allemande compte ainsi reproduire le même schéma que pour son best seller, la UltraBoost, qui a vu sa production passer de 100,000 paires l’année de son lancement à 50 millions en 2017. D'après James Carnes, le vice-président de la stratégie d'adidas, la firme a pour but d'être le plus grand producteur mondial de produits imprimés en 3D.

Dans cette stratégie de développement, on devrait voir des modèles issus des archives revisités avec cette fameuse semelle 3D/4D dans les mois et années à venir !