A l'occasion des 20 ans de la Nike Air Max Plus et de la sortie de la Nike Air Max Plus Paris exclusivement réservée à la France, nous avons décidé de vous retracer l'histoire de ce modèle hors du commun, dont les grandes lignes se sont notamment écrites dans l'Hexagone.

Erigée en quelques mois comme le modèle incontournable des mecs de cité, la Air Max Plus a eu beaucoup de mal à se défaire de cette image racaille qui lui collait au upper. Egalement populaire en Australie où elle n'était pas cataloguée comme en France, celle que l'on appelle également TN ou requin s'est peu à peu émancipée pour devenir un modèle prisé par de nombreux collectionneurs.

La faute à des coloris terriblement efficaces, qui ont fait figure d'OVNI lors de la sortie du modèle en 1998. Le processus de création de la Air Max Plus a d'ailleurs été lui aussi très particulier puisqu'il est le fruit d’une collaboration entre Nike et Footlocker. C'est à notre connaissance le seul modèle n’appartenant pas uniquement à Nike puisque les deux enseignes se partagent les brevets.

Croquis original de Sean McDowell

Imaginée en 1997 par le designer Sean McDowell qui vient tout juste d'arriver chez Nike, le modèle n'a pas immédiatement séduit les équipes dirigeantes. La tâche du designer n'était pas simple puisqu'il fallait à la fois convaincre Nike, mais également Foot Locker.

Je me baladais sur les plages de Floride pour penser et dessiner. C’était l’une de mes périodes la plus créative.Sean McDowell

Un soir alors que le crépuscule arrivait, que le ciel bleu commençait à s’assombrir et que les palmiers bougeaient au sens du vent, il s’est mis à dessiner le paysage devant lui et vit un quartier de chaussure dans ce croquis.

A cette période le projet commun, nommé Sky Air, est au point mort avec pas moins de 15 designs proposés et tout autant de rejets. Lorsque Sean fut invité à participer au programme en 1997, peu après son arrivée chez Nike, le nom du projet lui fit instantanément penser à ce dessin qu'il avait fait sur cette plage. Si son design inédit causait problème, la question de la faisabilité se posait également. En effet, certains des dirigeants étaient sceptiques sur l'empeigne en tissu avec ce dégradé. Finalement, après quelques aller-retours aux usines de la marque, Sean acquit la certitude que la production pourrait se faire sans problèmes.

Si ce coucher de soleil est l’inspiration principale de la paire, il n’est pas la seule, la tige par exemple a été imaginée comme une queue de baleine qui sort de l’eau.

Sean McDowell a également apporté sa touche personnelle au swoosh, de manière involontaire. Sur ses premiers dessins de la TN, il le réalise sans modèle. Etant nouveau chez Nike, son swoosh se démarque en étant bien plus vertical.

Tiffany, un coloris Australia exclusive.
Initialement créée pour la course, la paire ne pèse que 350 grammes. La Air Max Plus est aussi dotée de la technologie Tuned Air qui ajoute des “pods” dans la bulle. Appelés hémisphères, ils sont voués à augmenter la stabilité de la paire et réduire l’effet de pronation créé par la bulle. Malgré ces qualités techniques et un prix de vente prohibitif, le modèle devient rapidement incontournable dans les cités, associé au bon vieux survêtement Lacoste de l'époque. Ce cliché colle à la peau de la TN avec beaucoup de sneakerheads qui affichent une certaine condescendance à la vue du modèle.

Pourtant, la Air Max Plus a bien des atouts. Une histoire et un design uniques ansi que des coloris soignés. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, il existe de nombreux collectionneurs de Air Max Plus, dont les prix de revente restent du coup souvent très corrects. Elie Costa n'a que faire de l'image _erronée_ du modèle, et en a profité pour amasser quelques coloris bien lourd !

Que représente la TN pour toi ?
Elle symbolise ma jeunesse , un pan de ma vie. Elle m'a accompagné durant quelques années quasi quotidiennement. J'étais séduit par son design et ses coloris, une soif d'accumulation a eu lieu tel que je me considère plus comme un collectionneur.
Une anecdote sur une release d’époque ?
Aucune de bien particulière, mis à part que cette passion a été chronophage à un tel point que chaque retour de la faculté se soldait par un saut à un FL pour voir les arrivages. Si je devais en citer une et encore, ça n'a rien de bien transcendant, j'ai acheté un modele exclu Australie à l'époque où les groupes facebook et contacts australiens étaient inexistants pour moi. J'ai dû passer par un pote français pour me rendre ce service.
Comment expliques-tu son retour sur le devant de la scène et ce que tu penses de ce que la TN représente en 2018 ?
Je pense que le retour s'est articulé particulièrement avec le pack satin pour les filles qui a orienté ce modèle plus vers les filles en premier instance. Néanmoins, je nuancerais mes propos par le fait que la TN connait une longévité sans précédent puisqu'elle est commercialisée depuis 1998 non-stop ! De nos jours, ce modèle longuement catalogué, commence à séduire un nouveau public qui voit en cette paire peut être du confort, un design sympathique ou bien tout simplement une esthétique agréable. Me concernant, je suis de plus en plus pointu dans mes choix, certains coloris iconiques me parlent mais ça reste assez léger. J'attends beaucoup de ces 20 ans.
Est-ce que tu vas cop la Air Max Plus Paris ? Une collaboration qui te plairait pour la TN ?
Ayant eu la paire en main, je suis resté très sceptique sur le design des triangles censés représenter la mâchoire. Réutiliser les 2 coloris Hyperblue et Tiger est une bonne idée mais j'aurai plus vu un dégradé comme ils savaient faire à l'époque. Une collaboration, je n'y ai jamais pensé mais je reste très simple dans mes souhaits: rééditer certains coloris de l'époque pas encore exploités, réexploiter les anciennes bulles disparues depuis (sans doute pour des raisons d'économies). Je me lance: une Chambray, la "vraie" dite rekin ou bien une éclair et une quadrillé bleu jaune.

Les 2 coloris OG les plus marquants, Tiger Orange et Hyperblue

Avant de valider le modèle définitivement, un représentant de Foot Locker a voulu réaliser un test en conditions réelles. La TN a donc été disposée sur une étagère d’un magasin de la franchise peu avant la fin des cours et les réactions qu'elle a provoqué en à peine 10 minutes ont été sans appel. "Où puis-je l’acheter?" , "combien c’est" , "le modèle est dingue, je n’ai jamais vu ça avant".

La sortie s'articule autour de 3 coloris iconiques, Hyper Blue, Orange Tiger et Grey Shark, qui seront réédités en 2013 et marqueront le retour de la paire sur le devant de la scène. Nike n'a jamais arrêté d'exploiter son modèle. Independance Pack en 2015, Swimming Pool en 2016, Satin en 2017, accompagné d'une multitude d’autres coloris.

Air Max Plus Metallic Gold, sortie à l'occasion des 20 ans de la Air Max 97. @rom1lsdls
Collection de @viewmore
Son design agressif et inhabituel en a fait très vite devenir une paire à connotation provocatrice et a longtemps été associée au look “racaille” du début des années 2000.

Néanmoins, Nike a beaucoup travaillé ces dernières années pour redorer le blason de la TN, avec son entrée dans la gamme Nikelab et des coloris plus hype, à l'image de la collection Satin qui a réconcilié les femmes avec la Air Max Plus.

Cette tendance est visible avec le hashtag #TNISBAE sur instagram, imaginé par @viewmore qui possède une collection fournie de Air Max Plus.

La Nike Air Max Plus Paris, qui sortira le 26 mars pour célébrer les 20 ans du modèle.

Si la marque se faisait discrète jusqu’à présent pour les 20 ans de la paire, une Nike Air Max Plus Paris mélangeant les deux coloris iconiques de la TN (Tiger & Hyper blue) sortira en exclusivité française à l’occasion du Air Max Day 2018. On attend maintenant le retour de quelques coloris OG !